Black Friday : 4 astuces pour ne pas y céder

par Sabrina

Depuis quelques années, le Black Friday s’installe en France. Si au début il ne s’agissait que d’une journée, l’opération dure de plus en plus longtemps. Cette année, certaines enseignes ont proposé leurs rabais dès le week-end du 17 novembre ! Alors comment résister aux sirènes de ces enseignes qui n’ont qu’un seul objectif : nous faire dépenser et acquérir des objets dont on n’a, la plupart du temps, pas besoin.

C’est quoi le Black Friday ?

L’origine de l’opération n’est pas tout à fait claire. J’ai lu des versions très différentes les unes des autres alors je ne me risquerai pas à vous en donner l’origine.

Aujourd’hui, il s’agit d’une opération commerciale qui tombe toujours le lendemain de Thankskiving, une fête célébrée le quatrième jeudi de novembre aux Etats-Unis. Outre atlantique, Thankskiving marque le début des fêtes de fin d’année et des achats qui vont avec. Les enseignes cassent leurs prix pour inciter les clients à dépenser.

Il y a encore quelques années, le Black Friday n’était pas organisé en France. Le premier a été organisé en 2014 par de grosses enseignes parmi lesquelles Auchan, La Redoute, Leroy Merlin, Fnac ou encore Darty. En quelques années, rejointes par de nombreuses autres enseignes, elles ont réussi à en faire une opération commerciale qui prend une ampleur considérable. Alors qu’au départ il s’agissait de proposer des offres le temps d’une journée, l’opération s’est rapidement étalée dans le temps pour durer un week-end entier, jusqu’au « Cyber Monday ». Cette année, le Black Friday s’est transformé en « Black Week ». J’ai reçu des offres dès le 17 novembre alors que l’opération est censée commencer le 23 novembre !

Alors comment résister à cette avalanche d’offres auxquelles nous sommes soumis par tous les canaux ?

 

1. Désabonnez-vous des newsletters

La plupart des enseignes vous informerons de leurs offres pour le Black Friday par e-mail. C’est valable pour cette opération commerciale comme pour toutes les autres d’ailleurs… Leur objectif est de créer l’envie et le besoin là où il n’y en a pas.

Profitez donc de l’occasion pour vous désabonner des newsletters de marques dont le seul objectif est de vous pousser à la consommation. Si un jour vous avez besoin de quelque chose, vous vous rendrez de votre propre chef sur leur e-shop. Si vous avez envie de profiter de réductions, vous attendrez les périodes de soldes habituelles.

Si vous en recevez, désabonnez-vous aussi des SMS promotionnels et, sur les réseaux sociaux, prenez le temps d’indiquer les publicités qui ne vous intéressent pas. Ca prend du temps mais ça vous évitera la tentation liée à la répétition.

 

2. Listez ce dont vous avez (vraiment) besoin

Il se trouve que vous avez besoin de quelque chose en ce moment ? Alors peut-être que vous ferez une bonne affaire. Sinon, l’idéal avant de faire un achat est d’avoir une vision claire du contenu de son dressing. Vous saurez ainsi quelles pièces vous font vraiment envie et manquent dans votre dressing. Si vous n’êtes pas sûre de vous, passez votre chemin. Au pire, les soldes sont dans seulement un mois et demi (et avant ça, vous aurez les « ventes privées). Profitez de ce délais pour faire le point sur ce que vous avez et ce dont vous avez vraiment besoin.

 

3. Établissez un budget

Si je vous le demandais, sauriez-vous m’indiquer, dans les 5 minutes, le budget que vous avez prévu pour les fêtes ? De l’étude réalisée par Cofidis sur le budget et les bons plans des français pour Noël 2018 *, il ressort que le budget des Français pour Noël s’élève en moyenne à 571 euros. Ce budget varie fortement selon l’âge, les régions et les catégories sociaux professionnelles des personnes interrogées. Le premier poste de dépense ce sont les cadeaux (340 euros), suivi des repas (129 euros) et des transports (37 euros).

Et vous, avez vous déjà établi votre budget pour cette période ? Si non, faites-le sans attendre !

J’en parlais dans mon article Vers une autre façon de consommer la mode, tenir un budget peut vous éviter bien des écueils ! Alors avant de sortir votre carte bancaire pour faire des achats durant le Black Friday, construisez votre budget pour avoir une vision des dépenses à venir. Vous verrez que l’argent que vous auriez dépensé pour les dépenses inutiles du Black Friday vous sera bien utile le mois prochain.

Si vous n’avez pas l’habitude d’établir un budget, voici une démarche simple et rapide pour en préparer un pour les fêtes.

  • Listez toutes vos dépenses incompressibles (loyer et charges associées, transport, téléphone/internet, impôts divers, etc…).
  • N’oubliez pas, de noter aussi le montant que vous prévoyez d’épargner.
  • Listez ensuite les dépenses accessoires qui, pour l’occasion pourraient être : cadeaux, transports exceptionnels, décoration, tenue(s) vestimentaire(s) et repas.
  • Répartissez votre budget cadeau en fonction du nombre que vous en avez à faire et ajustez si besoin avec les autres postes de dépenses.

 

4. Soyez méfiants !

Ce n’est normalement un secret pour personne mais précisons-le quand même : durant le Black Friday et autres opérations du même acabit, de nombreuses (grosses) enseignes proposent des réduction qui n’en sont pas. Les prix sont gonflés pour vous donner l’impression que vous réalisez une bonne affaire. Pourtant, si vous prenez le temps de comparer, vous verrez rapidement que les prix de départ annoncés n’ont souvent rien à voir avec les prix du marché ou les prix qui étaient pratiqués quelques mois avant ! Méfiez-vous donc, surtout lorsqu’il s’agit de dépenser de grosses sommes.

 

Green Friday : l’alternative se met en place

Le Black Friday est le symbole de l’hyperconsommation qui implique des surproductions de biens manufacturés voraces en ressources, souvent non renouvelables et polluantes.
L’association Green Friday

Le Green Friday est une opération organisée par un collectif d’associations et d’entreprises avec le soutient de la ville de Paris. Son objectif : sensibiliser sur l’impact des choix de consommation de chacun d’entre nous et sur la nécessité de consommer responsable et durable. Pour cela, ils vont mettre en avant des alternatives qui peuvent donner du sens à nos achats. Cela peut-être de donner les vêtements qu’on ne porte plus, de réparer ceux qui peuvent l’être, d’acheter local, etc. Rendez-vous sur le site https://www.greenfriday.fr/ pour en savoir plus.

 

Céderez-vous aux sirènes du Black Friday ? Si oui, prévoyez-vous d’y consacrer un budget bien défini ?

 


* Source : https://www.cofidis.fr/fr/decouvrir-cofidis/actu-presse/budget-et-bons-plans-des-francais-pour-noel.html

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.